En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

La malformation la plus représentée dans cette collection est celle des jumeaux conjoints ou siamois (Le mot siamois provient des jumeaux conjoints Chang et Eng Bunker qui sont nés en 1811 à Siam, ancien nom de la Thaïlande).
Il s'agit de deux individus réunis par une partie de leur corps. Cette malformation est due à la fusion partielle de deux jumeaux dans un stade précoce de leur développement.
Normalement, en cas de grossesse/gestation gémellaire, les deux embryons se séparent quelques jours après la fécondation (pour l’homme cette séparation incomplète a généralement lieu entre le 12ème et le 14ème jour après la fécondation). Si cette séparation n’est pas aussi rapide, apparaît alors une fusion ± importante des jumeaux.
Chez les mammifères, ce type de fusion n’est possible que pour les "vrais" jumeaux partageant une seule poche de liquide amniotique.

La fusion peut se produire au niveau de n’importe quelle partie du corps.

Monstres en Y : fusion par le bas du corps (peut s’étendre jusqu’à la tête) - chat à 2 têtes (MHNN.Z.019016) / couleuvre à collier à 2 têtes
MHNN.Z.019016.jpg natrix_big.jpg

 

Monstres en Y renversé : fusion du haut du corps - cochon à 8 pattes (MHNN.Z.046726) / chat à 8 pattes (MHNN.Z.019013)
MHNN.Z.046726.jpg MHNN.Z.019013.jpg

 

Monstres en H : lien au niveau du thorax - mouton à 8 pattes et 2 têtes (MHNN.Z.019019) / veau à 2 têtes et à la queue "bifide"
MHNN.Z.019019.jpg veau_big.jpg

 

Jumeaux parasites : l’un des deux jumeaux se développe normalement, et l’autre partiellement, en étant totalement inclus dans le jumeau hôte, ou fusionné à l’extérieur de celui-ci. - mouton à 5 pattes (MHNN.Z.019012) / poule (MHNN.Z.017528) / poussin d'oie à 4 pattes (MHNN.Z.041666)
MHNN.Z.019012.jpg MHNN.Z.017528.jpg MHNN.Z.041666.jpg