En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

À l'occasion de l'exposition "Météorites" (31 janvier - 2 septembre 2001), de nombreux visiteurs avaient déposé des questions dans la boite aux lettres électronique installée à cet effet dans une des salles de l'exposition. Toutes ces questions furent ensuite regroupées en 10 grands thèmes et Serge Régnault, responsable des collections des Sciences de la Terre du Muséum de Nantes y apporta les réponses suivantes...

1 - Quelle est la plus grosse météorite connue ?
La plus impressionnante météorite connue actuellement a été découverte en 1920 à Hoba, en Namibie. Son poids est estimé à environ 70 tonnes. Il s'agit d'une météorite métallique ou sidérite composée d'un alliage fer-nickel particulièrement riche en ce second métal.

2 - D'où viennent les météorites ?
Les météorites sont des fragments issus de la collision entre des corps planétaires. Ces "corps parents" sont généralement des astéroïdes (pour 99,5%). Dans l'état actuel de nos connaissances, 0,5% des météorites seraient des fragments "arrachés" à la surface de la Lune ou de Mars. Les astéroïdes se rencontrent surtout dans une région du système solaire située entre les orbites de Mars et de Jupiter, appelée "zone ou ceinture des astéroïdes", à plus de 300.000.000 de kilomètres de notre planète.

3 - Les météorites contiennent elles des formes de vie extraterrestre, des traces de vie ancienne, des fossiles ?
Si des preuves formelles de l'existence de formes de vie hors de notre planète n'ont pas encore été données, l'on pense que des comètes et des météorites ont pu apporter des quantités de matière constitutive du Vivant. Les molécules organiques (acides aminés, …) mises en évidence dans certaines météorites sont l'objet de nombreux débats. Il en est de même des "bactéries fossiles" que certains chercheurs ont cru découvrir dans une météorite trouvée en Antarctique.

4 - Des météorites sont elles tombées à Nantes, en Loire Atlantique ... ?
Parmi les quelques milliers de météorites répertoriées aucune ne correspond à une chute ou à une découverte nantaise, ou en Loire Atlantique. Par contre plusieurs chutes ou découvertes sont connues dans les autres départements de l'Ouest : 2 (1822 et 1991) dans le Finistère ; 1 (1874) dans les Côtes d'Armor ; 2 (1869 et 1903) dans le Morbihan ; 1 (1890) en Ille-et-Vilaine ; 2 (1750 et 1845) dans la Manche ; 1 (1822) dans le Maine-et-Loire ; 2 (1812 et 1841) en Vendée ; 1 (1768) dans la Sarthe ; 1 (1803) dans l'Orne.

5 - Quels sont les risques et les effets d'une chute de météorite ?
À l'échelle de la Terre, les risques les plus importants sont la destruction ou des modifications de la planète et de la vie sur Terre. Depuis 4,5 milliards d'années, aucune météorite n'a provoqué la destruction de la Terre et selon certaines estimations il faudrait une météorite de plusieurs milliers de milliards de tonnes pour déplacer l'axe de rotation de la Terre. Il y a un risque sur des centaines de millions de rencontrer une telle météorite. A l 'échelle humaine les risques majeurs sont les dégâts corporels et matériels globaux ou individuels. Au cours de l'histoire de la Terre, des chutes de corps extraterrestres sont peut-être à l'origine de certains événements : formation de la Lune, origine de la vie, disparitions massives de certaines de formes (dinosaures…). Si une catastrophe comme celle de la Toungouska (1908) en Sibérie, plutôt imputable à l'explosion d'un noyau cométaire, a dévasté une forêt, aucune disparition massive de populations humaines n'est due, à notre connaissance, à une chute de météorite(s).
Parmi les nombreuses chutes de météorites connues quelques unes ont causé des dégâts matériels ou des accidents. Aucune mort humaine due à une chute de météorite n'est prouvée à ce jour.

6 - Quels sont les sites de chutes ou de trouvailles de météorites en France et les causes de leur répartition ?
En France, l'on connaît actuellement 69 sites où des météorites sont tombées ou ont été découvertes. 64 sites correspondent à des chutes dont la date est connue ; pour les 5 autres sites, la date de découverte de la météorite est peut être très différente de celle de la chute.
Sur la carte des chutes reconnues en France, de 1492 à aujourd'hui, la répartition des sites n'est pas homogène.
Mais toutes les chutes ou les trouvailles n'ont pas toutes été identifiées car non consignées ou non retrouvées dans les écrits ou parce que les conditions d'observation ou de prospection ne sont pas homogènes sur l'ensemble du territoire. Ou encore parce que l'activité humaine a pu modifier, masquer ou faire disparaître ces indices. Et probablement pour d'autres raisons qui nous échappent.

7 - Quelles sont les plus vieilles, les plus récentes, les premières et les dernières météorites connues ?
Les plus vieilles, les plus âgées des météorites sont les chondrites ou météorites dites "primitives" dont l'âge est de 4,556 milliards d'années. D'autres météorites plus récentes, dites "différenciées", comme les "météorites martiennes" sont "seulement" âgées de 1,3 milliard d'années. Des chutes de météorites furent probablement observées dès la préhistoire mais la perception qu'en avaient les humains ne nous est pas connue. Plus proche de nous, la plus ancienne météorite connue est actuellement conservée à Nogata au Japon. La chute de cette météorite de 472 grammes s'est produite en l'an 861 comme en attestent plusieurs textes anciens décrivant cet événement.
Il est difficile de citer la dernière météorite connue car le nombre et le rythme des découvertes, des recherches et des publications sont tels qu'au moment de fournir la réponse à cette question, une nouvelle météorite a probablement été reconnue ou est sur le point de l'être !

8 - Quelles sont les causes et les conditions de chute des météorites sur la Terre ?
Les météorites sont des fragments issus de collisions entre des corps planétaires (les astéroïdes) dans une zone du système solaire située à environ 300.000.000 de kilomètres de la Terre. Ces fragments se déplacent dans l'espace à une vitesse considérable. Certains d'entre eux en circulant dans le voisinage de la Terre entrent dans le champ d'attraction de notre planète. Ils traversent l'atmosphère à une vitesse de 15 à 20 kilomètres par seconde. Cette entrée dans l'atmosphère produit un échauffement à la surface de la météorite, un phénomène lumineux, le météore, et un phénomène sonore, avant d'entrer en contact avec le sol.

9 - Quel est le nombre de météorites tombées sur Terre ?
Environ 9000 météorites ont été répertoriées.

10 - Quels sont les arguments en faveur de l'origine extraterrestre de la disparition des dinosaures ?
Les dinosaures ont disparu à la fin de l'ère Secondaire (fin du Crétacé), il y a environ 65 millions d'années. Leur disparition serait due à la chute d'une énorme météorite dont le cratère d'impact pourrait être celui de Chicxulub au Mexique daté de la fin du Crétacé. Une couche, située à la limite des strates du Crétacé et du Tertiaire, et reconnue dans de nombreuses régions du globe, contient de l'iridium, élément rare à la surface de la terre et des minéraux particuliers (magnétites nickélifères).
Or, beaucoup de météorites contiennent des quantités non négligeables d'iridium et ont des teneurs importantes en nickel. Pour certains scientifiques l'iridium et les magnétites nickélifères auraient une origine météoritique, et seraient les témoignages matériels de l'explosion de cette énorme météorite.