En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Météorite de St Aubin

un monstre de métal !

 

 

C'est la plus grosse météorite jamais trouvée en France. Un monstre de 6 tonnes essentiellement constitué de métal, alliage de fer et de nickel inconnu sur Terre, du fer dit métallique contrairement au fer oxydé qui peut être extrait de la surface terrestre.

La météorite de Saint-Aubin percute la surface terrestre il y a 55 000 ans, avant l'arrivée d'Homo sapiens en Europe. Un de leurs descendants, un paysan du département de l'Aube, en exhume un premier fragment en 1968. Le cultivateur garde cette pierre métallique dans un coin de sa ferme sans imaginer que d'autres morceaux constellent son champ dans le périmètre d'une l'ellipse de chute de 1 100 mètres de long sur 900 de large. C’est ce que révélera une opération de prospection (organisée en plusieurs campagnes), durant l’année 2018, par Pierre Antonin et qui a permis de découvrir cet important site de chute de météorites métalliques, dans le département de l’Aube. Le détecteur expérimental découvrira en tout 123 points d'impact pour une masse météoritique de 6 tonnes. Le plus gros fragment, celui de 477 kilos est trouvé le mercredi 3 octobre. L'origine extraterrestre de la pierre est confirmée en 2002.
A l’heure actuelle, il s’agit de la plus grosse météorite française battant le précédent record tenu par la météorite de Mont Dieu (1,1 tonne référencée pour une masse principale de 435 kg)

Le muséum de la Métropole de Nantes fait l’acquisition, sous forme de don, en 2020, du fragment STA071 de 177 kg qui a été découvert le 3 septembre 2018. Il complète sa collection, déjà remarquable, de ces pierres venues du ciel. La météorite de St Aubin fera son entrée dans les collections permanentes le 25 juin prochain et trônera comme il se doit dans la Galerie des sciences de la Terre et de l’Univers, tout près de la météorite dite de Rocheservière, tombée le vendredi 5 novembre 1841, dans un champ de vigne près du village de Saint-Christophe sur la commune de Rocheservière (Vendée) et de NWA 7533, Black Beauty, cette beauté venue de Mars.

4455_WEB.jpg4457_WEB.jpg4454_WEB.jpg